Image aléatoire
Galerie
Connexion
(membres uniquement)



Rester connecté

 
Les aigles
 
L'église Saint Eusèbe d'Auxerre possédait, dans une armoire située dans la chapelle de la quatrième travée du bas côté sud, une relique considérée dans l'histoire d'Auxerre comme aussi précieuse pour l'art que pour la religion. L'œuvre "Les aigles" est inspirée du Suaire de Saint Germain

Splendide pièce d'étoffe byzantine en soie bleue ornée de quatre grands aigles d'or offerte par l'Impératrice Placidie à ravennes en 448 pour envelopper le corps du grand évêque.

Des documents authentiques le font remonter à l'époque même de Saint Germain (cinquième évêque d'Auxerre, né vers 380 et mort à Ravennes en 448).

Les aigles impériaux, aux ailes à demi-déployées, indiquent l'origine de ce remarquable travail de l'Art byzantin. Ces aigles ainsi que les rosaces «sont d'un style si grandiose et si pur qu'il ne pourrait qu'être tout moderne s'il n'était d'une haute antiquité» (l'Abbé Lebœuf - 19ème siécle).

Le Suaire de Saint Germain mesurait autrefois 6 pieds 9 pouces de long sur 5 pieds 5 pouces de large (2,16m sur 1,75m); mais à diverses époques, il en a été coupé quelques fragments à titre de reliques; la pièce que nous pouvons encore admirer aujourd'hui ne mesure plus que 1,60m sur 1,20m.

le Suaire est aujourd'hui conservé au musée Saint Germain (ancienne abbaye) à Auxerre.